Aller au contenu

la critique est un métier (mais l’intime guide la main)

  • par

J’avais déjà vu ça avec L’apiculture selon Samuel Beckett : quand on sort des clichés autour de la figure de l’écrivain, on est rappelé à l’ordre.

Apparemment Le masque et la plume, l’émission de France Inter, a détesté mon Manuel d’écriture et de survie. Je n’ai pas écouté l’émission, je n’ai eu que des échos : il est important de se tenir à l’écart des coups. La critique porte une pensée, une éthique et une esthétique, il est bien normal qu’elle prenne position. Vu la topologie du milieu littéraire actuellement, il est logique, nécessaire, que mon livre déclenche des réactions caricaturales. Avec la littérature, on touche à l’intime. Ils sont touchés, blessés, et ils ne savent pas pourquoi.

EN FR