Aller au contenu

ondes amicales

  • par

Sortie ces jours-ci du deuxième tome du Rire de résistance, sous la direction de Jean-Michel Ribes, édité par Beaux-Arts et le théâtre du Rond-Point. Le livre est beau ; ma participation consiste en des textes sur l’humour anglais, Mark Twain, Thomas de Quincey, Chesterton et Shaw.

J’étais parti pour participer à la manifestation, mais après une matinée passée à l’institut Pasteur à attendre de me faire vacciner contre la fièvre jaune (pff le vaccin contre le grippe c’est pour les petits joueurs), je suis allé coller mon front contre le clavier de mon ordinateur. Je dois terminer un certain nombre de trucs.

Nouvel atelier. Cette fois, je m’installe rue Bisson, à Belleville. Ce n’est pas vraiment un atelier, et je n’y ai une place que l’après-midi (Clément y est le matin -on est un peu en retard pour notre bd -tiens, son dernier strip se passe à la Belle vie Saint Martin). Mais c’est plutôt pas mal. En attendant autre chose. Et puis j’aime le trajet de La Chapelle à Belleville, il y a le métro aérien.

On m’a refusé un autre texte pour enfants. Décidément, c’est la période. La raison : pas assez drôle. Ah ah. Bon, c’était pour un magazine.

Dîner chez moi avec mon frère et une de ses copines. Je ne fais pas de dîner chez moi, et en fait c’est super (Art Tatum s’occupait de la musique). Je recommencerai.

Reçu ce matin Tenir tête à l’orage, de Thomas Vinau. Heureusement il y a les ondes amicales. Ce soir, gâteau de la semaine.

EN FR