Aller au contenu

les cailloux sont choux

  • par

Hier pu-erh et discussion avec Kristina Estell, une fellow, artiste amoureuse des cailloux et des pierres. On ne remarque pas assez les pierres, à quel point elles sont belles, sans doute parce qu’elles sont là, si faciles, si évidentes à voir.

J’ai terminé de corriger les épreuves : phrases supprimées, des mots aussi (la tourterelle n’est plus turque par exemple, les hypocondriaques sont devenus paranoïaques etc etc), mais il y avait surtout des problèmes de mise en forme. C’est une étape très agréable. Fin août début septembre il y aurait les « secondes », les dernières épreuves avant l’impression. On verra si les dessins ont bien été placé. Je dois encore corriger de petites choses dans la page de remerciements. Mal au dos, plus rien à manger (à part du riz -mais paresse d’aller en ville faire des courses), sortir un peu pour voir si le monde extérieur existe encore. Et puis je dois imprimer des trucs.

Ce soir au Catacombs Cinema Club (le ciné club de la résidence), je passe The War Game, de Peter Watkins (ce film est génial) et en avant-programme, Le hérisson dans le brouillard (Цапля и журавль) de Youri Norstein (1975), un court métrage d’animation (visible , mais c’est dommage de le voir sur un petit écran).

EN FR