Aller au contenu

retour

  • par

Bordeaux c’était très bien. Il y avait toute la panoplie, soleil, douceur, bonne compagnie, gentillesse. Retrouvailles avec des collègues, rencontres, débat avec Sérigne M Gueye.

La semaine dernière en voulant réparer quelque chose dans mon appartement, ici à Solitude, j’ai causé une inondation. C’est la dernière fois que je me risque à faire du bricolage. Je suis une catastrophe.

J’ai lu deux volumes des Notes de Boulet (Delcourt, Shampoing). Moments d’autobiographie imaginative, surtout il parle travail (la journée d’un dessinateur, les dédicaces, les salons, la paperasse, un rafraîchissant « détruisez vos livres »). C’est extra, drôle, intelligent, un vrai travail littéraire. Pas mal de belles découvertes ces derniers temps : Michael Ferrier (Tokyo, petits portraits de l’aube, éditions Arléa poche), Hannelore Cayre (une auteur de polar, c’est fabuleux, très bien écrit, chez Métailié).

Le premier long métrage de Xabi Molia sort et évidemment je ne suis pas là. Flûte. Je rentre à Paris dans onze jours, il devrait être encore à l’affiche, ça a l’air super.

EN FR