Aller au contenu

Cocktail

  • par

Cocktail aux éditions de l’Olivier pour les deux prix obtenus par Véronique Ovaldé. Cela n’arrive pas souvent qu’un si bon roman obtienne un prix, alors deux… Je suis arrivé le premier (j’ai discuté avec le serveur habillé en blanc), mais bientôt il y a eu foule (modeste, une vingtaine de personnes), j’ai embrassé Véronique et je me suis échappé. Toujours cette incapacité à être en groupe (Sylvia Plath : « Mais comment font les gens pour être en groupe ? »), et à discuter de choses et d’autres dans ce cadre là. C’était un cadre familier pourtant avec des gens que j’aime (je n’en connaissais qu’un quart disons), Jakuta Alikavazovic, Nathalie Kuperman, Valérie Zenatti, Olivier de Solminihac… Mais non, ce n’est décidément pas mon élément. Retour à mon atelier, mon cocon de travail. Plus tard j’ai rejoint les inadaptés magnifiques, mon club secret.

EN FR